Uzès, la perle du Gard

Uzès © T.Joly
Conservant de vieux quartiers médiévaux où s’élèvent des hôtels particuliers Renaissance et Baroque, Uzès est l’une des plus jolies villes de France. Grâce à la douceur du climat du Midi, quelque soit la saison il fait toujours bon se promener dans ses ruelles à la découverte de ses monuments et de ses artisans.

[ Pratique ]

Y aller
- Route
705 km par les autoroutes A6, A7 et A9, sortie n°23 Rémoulins, puis D 981 jusqu’à Uzès.
- Train
TGV Paris Gare de Lyon – Avignon et Paris Gare de Lyon – Nimes puis bus pour Uzès avec la STD Gard
Horaires sur www.stdgard.com
Se loger
- Hôtels
Hostellerie Provencale
Hôtel du Général d’Entraigues
Le Château d’Arpaillargues, à Arpaillangues (4 km)
- Chambres d’hôtes
Au Quinze
La Maison de la Bourgade
La Maison des Arts
Manoir des sources
Domaine de Marsault
Restaurants
Le Bec à vin
Les Jardins de Castille,
L’Artémise
Les Trois Salons,
Millezime
L’Ancienne Gare
La Parenthèse
Informations
Office de Tourisme d’Uzès
Tel : 0466226888
www.uzes-tourisme.com
« Nos nuits sont plus belles que vos jours ». Ainsi s’exprimait le célèbre écrivain Jean Racine lorsqu’il décrivait à ses amis parisiens son séjour à Uzès en 1661 – 1662. Difficile de trouver meilleure expression pour vanter les charmes de cette cité méridionale située près de Nîmes et Avignon.
Des louanges tout a fait justifiées car le centre historique conserve son aspect des 17e et 18e siècles lorsque les filatures de soie et de draps assuraient la prospérité de la ville. Hôtels particuliers de styles Renaissance et Baroque virent alors le jour au milieu de l’entrelacs de ruelles et de bâtiments médiévaux.



Uzès © T.Joly
 A une autre époque
Parfaitement restaurées, ces belles demeures aux façades ocres fourmillent de détails architecturaux propres à attirer l’œil. Portails monumentaux, balcons en fer forgé, péristyles, frontons brisés, heurtoirs de porte à figure humaine ou animale. Lorsque le silence règne il est facile de s’imaginer à une autre époque.
Uzès n’est toutefois pas figée dans le passé. Ses rues recèlent quantités d’artisans d’art. Potiers, céramistes, bijoutiers, créateurs de mobilier, ou autres, dont les œuvres incitent au shopping ou du moins au lèche-vitrine. De plus, comme partout dans le Midi, les habitants aiment se retrouver dehors, à l’ombre protectrice des platanes ou à la terrasse d un café. En particulier sur la place aux Herbes, là où bat le pouls de la ville. Une esplanade bordée d’arcades, de boutiques, de bars et de restaurants où se tient un marché coloré le samedi toute la journée et le mercredi matin. Elle accueille aussi des journées de la truffe en janvier ainsi que des foires à l’ail et aux vins en juin et en août.



Tour Fenestrelle © T.Joly
 Nuits musicales
Mais le grand événement populaire annuel d’Uzès est la fête votive, début août, avec spectacles équestres et taurins, bals, fête foraine, etc…. En juillet, se déroule également « Les Nuits Musicales », un très réputé festival de musique ancienne dont les concerts ont lieu dans les édifices historiques tel la cathédrale Saint Théodorit. Un édifice du 17e siècle qui se distingue par son très bel orgue encadré de volets peints et son étrange clocher circulaire ajourée de fenêtres. Remontant à l’époque romane, sans équivalent en France, il est appelé Tour Fenestrelle et est le symbole de la ville. Ceci dit, bien d’autres édifices religieux sont à découvrir au fil des rues, dont un temple, car Uzès est depuis longtemps un bastion du protestantisme en France. Pour trouver son chemin et tout apprendre sur ce patrimoine historique, l’Office de Tourisme propose des visites audio guidées en français, anglais et allemand disponibles sur des lecteurs MP3 à louer.


Place aux Herbes © T.Joly
 Imposante forteresse
Une promenade d’environ 1 h 30 qui amène immanquablement au second monument incontournable de la ville, le Duché, imposant ensemble féodal, dont le nom rappelle qu’Uzès est le Premier Duché de France. Une distinction honorifique qui ne tient pas à son ancienneté mais à un ordre de préséance établi par le roi Charles IX en 1632. Jamais prise, propriété de la famille de Crussol depuis des siècles, cette forteresse garde un aspect médiéval même si des éléments architecturaux ultérieurs sont venus s’y ajouter au fil des siècles. Ainsi la façade du corps d’habitation date-t-elle de la Renaissance comme l’escalier d’honneur, tandis que les appartements sont essentiellement meublés dans les styles Louis XIII et Louis XV.
Dominant le tout, la Tour Belmonde est un donjon du XIe siècle dont le sommet, atteint par un escalier de 135 marches, offre une vue sans égale.



Uzès © T.Joly
 Toits de tuiles roses
En contrebas, s’étend en effet une mer de toits de tuiles roses parsemée de terrasses brûlées de soleil seulement interrompue par les tours médiévales et les clochers d’églises qui pointent vers le ciel. Avec comme toile de fond la garrigue, desséchée en été mais lumineuse en février lorsque les fleurs blanches des amandiers l’illuminent. Une invitation à emprunter l’un des sentiers pour randonneurs ou amateurs de VTT qui sillonnent ce paysage méridional en passant à côté de vestiges romains, de cabanes de bergers, de moulins et autres témoignages du passé. A moins que l’on ne préfère parcourir tranquillement les rues d’Uzès ou s’asseoir à la terrasse d’un café pour jouir de la beauté de ses vieux quartiers et de son harmonie architecturale.

01 Juin 2011
Thierry Joly 



[ Pour enfants ]

Bien moins passionnés que leurs parents par l’histoire ou l’architecture, les touts petits apprécient toujours une visite au Musée du Bonbon. Installé dans l’usine Haribo, à la sortie de la ville il leur dévoile l’histoire ainsi que les secrets de fabrication de ces délices sucrés qu’ils adorent, et leur apprend à reconnaître les parfums des fruits qui entrent dans leur composition. Une visite ponctuée d’un jeu de piste et d’outils interactifs qui s’achèvent bien sûr par une dégustation et, pour ceux qui le veulent, par un passage au magasin.
Tarifs.
Adultes : 7 €, enfants de 5 à 15 ans : 5 €, ouvert tous les jours sauf le lundi de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h.
Renseignements : 0466227439

www.museeharibo.fr